Droit chômage : quelles sont les conditions d’allocation de chômage ?

Si vous avez perdu votre emploi cette année ou s’il existe une possibilité que vous le perdiez prochainement, sachez que vous n’allez pas forcément perdre toutes vos ressources. Vous pouvez déposer votre demande et exiger une allocation chômage au sein de l’agence pôle emploi et calculer son montant. Sachez que même si vous avez abandonné votre poste ou que vous avez démissionné, vous aurez toujours une chance de toucher le chômage. Vous pourrez aussi perdre votre poste à cause d’un licenciement, mais cela ne pourra pas vous priver du droit au chômage.

Découvrez dans cet article tous vos droits et comment avoir une allocation chômage ainsi que comment calculer le montant de votre ARE « aide au retour à votre emploi ».

Quelles sont les conditions pour une attribution ARE ?

Pour pouvoir toucher le chômage, votre cas doit respecter certaines conditions. Voici quelques conditions où vous aurez droit au chômage et profiter d’une aide au retour à l’emploi :

  • La fin de votre contrat de travail est initiée par votre employeur ou votre entreprise. Votre demande au chômage sera rejetée si vous êtes responsable de la rupture de votre contrat de travail. Si vous quittez votre poste de travail volontairement, vous n’aurez aucun droit aux indemnités offertes par l’agence pôle emploi.
  • Si vous avez perdu votre emploi à cause d’une rupture conventionnelle, vous pourrez toucher le chômage. Une rupture conventionnelle est une rupture du contrat de travail acceptée par l’employé et son employeur, et elle permettra au salarié de toucher une indemnité de pôle emploi après la fin de son contrat de travail.
  • Une démission légitime permet aussi de toucher les indemnités de pôle emploi. Si votre cas figure dans la liste des démissions légitimes, vous aurez droit au chômage même si vous êtes responsable de l’initiation de la fin de votre contrat de travail.
  • Un licenciement ne vous prive pas forcément des indemnités de pôle emploi. Un licenciement causé par une faute grave, un abandon de poste par exemple, vous permet toujours d’avoir droit au chômage.
  • Vous devez respecter la période minimale d’occupation de votre emploi. Sachez que pour pouvoir bénéficier des indemnités de l’ARE, vous devez être salarié pendant au moins 4 mois de vos 28 derniers mois de travail et 36 mois pour les salariés âgés de 53 ans au moins. Pour avoir plus de chance, il est préférable d’être à la recherche d’un emploi.

Comment calculer une allocation chômage ?

Vous pouvez déterminer la somme que vous allez toucher en divisant la somme des rémunérations reçues lors des 12 derniers mois par le nombre de journées de travail pendant cette même période. L’allocation ARE est virée d’une manière journalière. Elle est composée d’une partie fixe (11 euros) et une partie variable (40 % de votre salaire journalier).

D'autres publications de Graig

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *