Nouveau mariage : comment en parler à ses enfants ?

Tout comme le divorce, le remariage est une situation qui met les parents comme les enfants dans une position délicate. Avoir un beau-père ou une belle n’est pas toujours facile à accepter par les enfants. Pour cela, une discussion s’impose entre le géniteur et sa progéniture. Mais comment aborder le sujet d’un nouveau mariage avec vos enfants ? Nous vous faisons des propositions dans cet article.

Trouver un cadre idéal

Un nouveau mariage n’est pas une information qui se digère facilement par les enfants. En effet, une annonce de nouveau mariage ne peut se faire entre deux portes. Le lieu de l’annonce ne doit refléter ni stress, ni angoisse. C’est une question de stratégie. Il est primordial pour le parent de privilégier un endroit neutre et cordial. Nous vous recommandons les occasions comme :

  • Un repas dans un restaurant
  • Un parcours dans les parcs d’attractions
  • Une balade dans une forêt
  • Un après-midi à la plage ou à la piscine

En un mot, nous vous demandons d’opter pour un tête à tête. L’enfant doit être assez détendu avant d’accueillir la nouvelle d’un remariage. Les vacances d’été sont également une période parfaite pour introduire votre nouveau mariage.

Faire les présentations avec les bons mots

Face à l’arrivée d’un beau-parent, tous les enfants ne peuvent pas s’y faire. C’est pourquoi il est judicieux de faire des présentations au préalable :

  • La profession de votre nouveau partenaire
  • Les qualités de ladite personne
  • Et surtout pourquoi vous aimez cette dernière

Nombreux sont ceux qui essaient de faire les présentations de manière progressive. C'est-à-dire qu’il présente l’individu comme ami avant de dévoiler leur vraie relation. Les enfants gagneraient beaucoup de votre honnêteté. Il ne s’agit pas d’imposer votre décision aux enfants. Il n’est pas non plus question de demander l’approbation de ces derniers. Le but ici est de chercher à instaurer un climat de confiance entre les enfants et leur beau-parent.

Laisser du temps aux enfants

L’enfant est libre d’accueillir la nouvelle de façon positive comme négative. En général, la résistance des enfants est la manifestation de tout ce qu’il n’arrive pas à dire. D’une part l’âge de l’enfant est un facteur déterminant de la suite de votre information. Les plus jeunes ont souvent du mal à se défaire de leurs parents qu’ils idéalisaient autrefois. D’autre part, la vérité est également un facteur à ne pas négliger. Votre progéniture est-elle au courant des raisons de la séparation de ses deux parents ? Quand l’enfant a les informations nécessaires, il pourra faire la part des choses. À ce niveau, c’est beaucoup plus facile pour lui d’accepter la nouvelle de remariage. Il sera sans doute content pour vous. Au contrario, vous devez leur laisser du temps de digérer la nouvelle. La douceur sera votre arme en ce moment.

Rassurer les enfants

Nombreuses sont les familles recomposées qui se déchirent de nos jours. Ce n’est pas toujours la joie d’avoir à choisir entre son nouveau partenaire et ses enfants. À juste titre, il est idéal de rassurer vos enfants. Votre nouvelle vie amoureuse ne doit jamais affecter vos marmots. Ceux-ci doivent se sentir aimés et en sécurité. Pour un début, ils n’ont pas à supporter quotidiennement votre nouveau partenaire. Cela risque d’impacter négativement l’intimité entre vos protégés et vous. Gardez-vous qu’ils ne manifestent aucune jalousie envers leur beau-parent. Vous instaurez des temps de discussions régulières avec ces derniers. Des sorties au restaurant, au cinéma ou des séances de sport peuvent être bénéfiques. Par ailleurs, ils ne doivent en aucun cas se faire des soucis pour votre nouvelle relation.

Être un parent divorcé ne signifie pas que vous ne connaîtrez plus l’amour. L’important est de savoir comment parler de votre nouvelle union à vos enfants. Les conseils prodigués ci-dessus vous aideront à maintenir votre famille unie malgré l’arrivée d’un nouveau membre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *